September 12 2011 | Print Print Page
Test de la Speedmaster AX Spinning Light 3-14 gr
En début d'année, je recherchais une canne pour pêcher linéaire. En quelques mots, cette pêche nécessite un maximum de sensibilité dans des grammages de 5 à 10g pour les leurres que j'utilise. Il me faut une canne de longueur de minimum 1 mètre 80. Après quelques recherches dans le catalogue Shimano, je tombe sur la Shimano Speedmaster AX Spinning Light (SSMAX18L).

Les caractéristiques:
Elle mesure 1 mètre 80, en 2 brins, 93 cm d'encombrement. Sa poignée liège "Power Cork" permet une tenue de la canne optimale avec un porte moulinet Fuji IPS. Son blank XT 100 est garni de 7 anneaux Titanium. Son poids est de 93 grammes. Un accroche leurre serpentiforme est disposé au début du blank pour une accroche facile et rapide. Concernant le design, la Speedmaster est sobre, sans "bling bling" mais sympa à regarder.

En action de pêche:
J'attendais beaucoup de cette canne pour une pêche en linéaire qui est ma pêche préférée. Les premiers essais se sont réalisés dans les Landes sur un lac à sandre. Pour commencer, je monte sur la canne un Shimano Exage 1000 garni de tresse Power Pro 8/100. Pourquoi un 1000? Tout simplement, pour 2 raisons :

- La première, le poids: la canne pèse 93 grammes, donc pour un maximum de ressenti, je monte un moulinet léger donc une taille 1000.
- De deux, dans cette pêche, je n'ai pas spécialement besoin de beaucoup réserve de tresse. Ainsi la bobine de l'Exage 1000 me satisfait entièrement.

La canne, le moulinet et la tresse montés, il ne reste plus que le fluorocarbone. Ainsi, je monte en 17/100 pour un maximum de discrétion et pour éviter de brider la nage du leurre. Tout est prêt, je peux commencer le test.

Je commence par monter une tête plombée de 5 gr et un shad dans 5 mètres d'eau. Les premiers essais sont concluants. En action de pêche et en fermant les yeux, je ressens l'action de mon leurre et le moment où il touche le fond. C'est un point important dans ce style de pêche où la moindre micro touche doit être retranscrite par la canne. Durant ce test, le plan d'eau présente une multitude de micro sandres. Chaque petite touche ou tape est retranscrite par la canne. Concernant les réelles touches, le toc est très important et la sensation est optimale.

Après le linéaire, j'ai pu la tester en verticale avec 10 gr. Le constat est le même. La sensation est très bonne, les variations de type de fond (graviers, vase etc ) se distinguent facilement. Durant cette session, les poissons s'enchainent et le plaisir est au top.


Concernant la canne, elle possède une action ‘Slow’. En traduction, la canne a une action de pointe et plie au premier tiers. Cependant, elle possède une réserve de puissance intéressante puisque durant ce séjour, un joli sandre de 80 cm est monté au float sans problème. Autres techniques employées durant le test, le micro jig, maximum 3gr 5, petit jerkbait et petite lame. Tous ces leurres ont été utilisés avec efficacité par la canne mais mon coup de cœur va à la pêche en linéaire. Le tout, pour un prix raisonnable.

Vous l'aurez compris, je suis tombé amoureux de cette petite spinning Shimano !

Halieutiquement,
Benjamin Castets