Pêche de la truite en montagne :
Une journée à une touche !

 

Notre Ambassadeur Cédric (Fisher Alpin), spécialiste de la pêche des salmonidés en montagne vous partage le récit d'une sortie inatendue au bout du monde à la recherche d'une truite d'exception et d'un combat inoubliable.

Nous sommes le samedi 20 Mars, il est 7h du matin, et il fait froid !

Je pars à la conquête de dame fario dans une superbe rivière de haute Savoie, dans laquelle regorge de superbe poisson, sauvage, dans des cadres vraiment magnifiques. Je commence par un spot dont je connais bien le terrain, les petites veines de courant à prospecter, les différents obstacles à pêcher et tout ce qui s’en suit ou peuvent se tenir les truites en début de saison …

La couleur de l’eau pour cette session de début de saison sera une eau bien chargée, due aux pluies du moment, mélanger à un peu de fonte de neige, une eau piquée, avec un courant très soutenu, en gros, une eau pas idéale pour pêcher dame fario aux leurres en début de saison !

Je pars en compagnie d’un ami ; Christophe, mon acolyte de peche avec qui je partage la plupart de mes sessions depuis un bon nombre d’années maintenant ! Que ce soit à la recherche des salmonidés, ou bien encore du carnassier, nous sommes toujours partants pour nous retrouver lors de belles journées comme celle-ci. Nous nous rejoignons directement en bord de rivière, il y a quelques nuages au-dessus de nous qui nous laissent présager un soleil pouvant montrer le bout de son nez à tout moment de la journée.

J’enfile mes waders, et en avant !

Mon matériel pour la journée

Mon matériel de la journée, sera ma belle Shimano Trout native en puissance 5-15 Grammes, 2,10 mètres , l’idéal pour pêcher avec tous types de leurres, aussi bien en souple qu’avec de petit minnow, comme le Cardiff Pinspot , coloris green gold, un petit pn de 3,5 Gr pour 5 cm , idéale dans de petites prospections de poste bien précis, une nage serré et coulant, un super leurre pour commencer cette session, j’ai également avec moi le Flugel Flat 70F coloris pink back, 5 Grammes pour 7cm, dos rose aux flancs argentés, un superbe coloris pour ce genre de situation dans des eaux comme celles d’aujourd’hui !

Et si tout cela ne suffit pas, il y a bien entendu les ondulantes, aujourd’hui j’ai pris avec moi la slim swimmer CE coloris blanc, en 3,6 Gr, un petit plus si dame fario ne réagit pas aux leurres type Pn !

Et bien sûr, l’ensemble sera complété par le bien célèbre Vanquish 2500S HG. Une machine de pêche et surtout de légèreté !

J’ai choisi ce moulinet qui offre bien entendu de la technologie haut de gamme Shimano, il est fluide, ultra léger, le moulinet pese seulement 155 Grammes ! C’est vraiment agréable de pêcher toute une journée avec, j’ai opté pour un monofilament, en 22/100 , afin de contrer un peu l’action fast de la Trout Native, et donc afin d’avoir une canne d’action fast et un monofilament de qualité pour pouvoir absorber les combats de dame fario tout en limitant les décrochés lors des combats. Je choisi également d’opter pour un fluorocarbon predator en bas de ligne en 23/100.

La journée ne commence pas fort, cours d’eau chargé, l’eau est encore froide, nous passons une grande partie de la journée sans la moindre touche. Nous avons fait et scruté les moindres recoins, tous les spots y sont passés.

D’ailleurs, les lancés ce sont enchainés à merveille avec du matos vraiment adapté, c’est tellement agréable, le petit Foleta passe chaques veines d’eau au crible fin, des animations lentes, sacadés de petits coups de scion, ou bien tout simplement en le ramenant en linéaire en lui faisant faire de petite pause dans des endroits stratégiques ou une belle truite pourrait sortir l’intercepter !

Fin de journée, le couvre-feu oblige, nous devons abandonner le coup du soir et rentrer à la maison, en rentrant, nous grimpons via un petit pont,

C’est à ce moment que j’annonce, mon dernier lancer… Et quel dernier lancer !

Un long lancer par -dessus ce pont, le leurre atterrit à peine dans l’eau, que la canne se prends une touche fulgurante de puissance, j’annonce de suite un très beau poisson !

Christophe entends le bruit du Vanquish chanter et redescends tout de suite au niveau de la berge avec l’épuisette : le combat s'annonce musclé.

Grosse première chandelle et la truite part plein courant. Pourtoant je reste confiant car je peux compter sur les 210 cm de la Trout Native pour brider un peu ce poisson, et resserrer le frein du moulin afin de ne pas la laisser partir trop dans le courant par risque de la perdre.

Les chandelles s’enchainent, la canne reçoit ses premiers coups de têtes, il faut tenir bon, encore quelques minutes le temps que Chris descende sur la berge pour épuiseter le poisson, et elle est là, en toute fin de session, au fameux dernier lancer :

45 cm de bonheur , un superbe poisson en pleine forme, des nageoires de dingues, une robe typique de cette rivière !

Quelques photos, et le poisson retourne dans son élément naturel. Une superbe journée, avec une touche au fin fond du désespoir, qui nous a tous les deux remonté le moral et laissé un superbe souvenir !

Cédric (Fisher Alpin) - Ambassadeur PREDATOR Shimano France

Finalement c'est une sortie qui s'achève en beautée pour Cédric qui a pu compter sur son ensemble Trout Native/Vanquish et sa tenacité pour prendre cette magnifique Truite.

Découvrez les photos de Cédric sur Facebook

Découvrez les photos de Cédric sur Instagram